automatisation gestion de data

Article – La veille de marché


« Tout va trop vite aujourd’hui, c’est difficile de suivre ! »
entend-on régulièrement les responsables de
PME/TPE dire.

Et ce n’est pas la récente crise de Covid qui le démentira.


Avez-vous entendu parler de ce nouveau concurrent innovant installé sur votre secteur ?
Et cette loi qui vient d’être votée et qui risque de chambouler votre activité, vous la connaissez ? Au
fait, votre prochain client, êtes-vous sûr qu’il est vraiment solvable ?
Et sinon, saviez-vous que le mois prochain il y a un salon professionnel organisé dans votre région ?
Et pendant que je vous tiens, avez-vous pensé à vérifier qu’on n’a pas usurpé votre nom d’entreprise
ou utilisé frauduleusement votre brevet ?

Savez-vous vraiment ce qui se passe sur votre marché?

Que vous vous intéressiez aux tendances et fluctuations du marché, aux innovations, à vos
concurrents, aux changements impactants ou tout simplement à la vie quotidienne de votre secteur
d’activités, pas de doute, s’informer est une démarche indispensable mais chronophage.

Elle porte communément le nom d’intelligence économique ou veille informationnelle.
D’ailleurs, aujourd’hui, les outils numériques permettent d’automatiser judicieusement cette tâche.

Encore faut-il savoir choisir les bons outils et pouvoir les paramétrer de façon pertinente. Sinon, il y a
fort à parier que vous vous retrouverez vite noyé sous une montagne de données dont la plupart n’ont
pas franchement d’intérêt pour vous.

OK mais pourquoi en tant que toute petite entreprise locale, devrais-je faire de la veille ?

Il parait parfois peu utile lorsqu’on est très spécialisé ou qu’on couvre un marché localisé et captif de
se lancer dans une démarche de veille sectorielle.

C’est pourtant ce qui vous permettra de rester toujours en alerte sur votre secteur.
Car aujourd’hui, il ne vous a sans doute pas échappé que la politique actuelle tend à encourager les
initiatives économiques et la création d’entreprises. Start-up, nouvelles technologies, nouveaux secteurs
marchands, digitalisation des activités… Si vous n’êtes pas encore touché, vous le serez très vite. Et le
mieux, c’est encore de pouvoir anticiper les conséquences de ces changements.

Si vous vous sentez concernés ou êtes déjà dans une démarche de transformation, nulle doute que
savoir ce qui se fait et comment votre marché se comporte par rapport à ses mutations est un atout
indéniable pour vous guider dans vos futurs choix stratégiques.

Ah, j’ai déjà des outils pour cela…

Votre veille peut se faire à travers les données transmises par votre syndicat professionnel, votre
association locale, votre chambre des métiers ou vos structures de tutelle.
Une source d’informations sectorielles quasi en temps réel et à priori exhaustive mais qui se limite
bien souvent à de l’information officielle (législative, événementiel d’envergure, outils et innovation
dans votre domaine,…).

Vous pouvez également faire le choix de chiner de l’information drainée çà et là sur les sites de vos
concurrents ou sur des réseaux sociaux. En créant des listes de contenu (par exemple des flux RSS)
ou en utilisant des agrégateurs de contenu de type Feedly, vous êtes régulièrement informé des
nouvelles publications et tendances liées à votre secteur.

Les réseaux sociaux (twitter, facebook ou linkedIn pour ne citer que ceux-là), permettent également
d’organiser des veilles sur les thématiques qui vous parlent. Elles ont l’avantage d’être immédiates et
régulières, pas toujours d’actualités, c’est vrai, et pas toujours vérifiées mais c’est déjà une base. En
général, elles sont plutôt utilisées pour faire de la veille d’e-réputation. Elles peuvent également
servir à surveiller des tendances marché auprès de vos clients et prospects si vous en avez bien
défini le profil.

Au final, est-ce que vous en savez assez ?


Trop ou pas assez d’informations. La question se pose plutôt en terme de pertinence. Vous risquez de vous retrouver avec des références qu’il vous faudra jeter parce qu’inutiles ou invasives. La boucle est bouclée : on en revient à la dimension chronophage.

Oui, un peu laborieux tout ça !

Assurément ! On vous l’avait dit : les outils c’est utile si on sait bien les paramétrer.

Et pour sous-traiter alors, comment ça se passe ?

Laissez donc les autres se prendre la tête à votre place ! Leur expertise vous sera bénéfique et vous
pourrez vous concentrer sur votre coeur de métier.


Aujourd’hui, de nombreuses entreprises proposent des services de veille. Si, bien souvent, il ne
s’agit que d’une mise à disposition d’outils plus ou moins performants qui vous demanderont un délai
de prise en main, certaines d’entre elles vous accompagnent au quotidien dans cette démarche. Elles vous aident
à définir des objectifs précis et les besoins d’informations adéquats.


Une fois l’outil correctement paramétré, il pourra collecter, traiter et analyser les données utiles et
vous n’aurez plus qu’à adapter votre stratégie aux tendances et changements impactants de votre
secteur d’activités.


Une excellente façon de rester compétitif sur votre marché !

Et vous, comment organisez-vous votre veille ?


AML Audit et Solutions vous accompagne dans votre démarche de veille.

Envie d’en savoir plus ?


Veille sectorielle

Découvrez nos business cases


Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retrouvez-nous

Adresse
Euratechnologies

165 Avenue de Bretagne 59000, Lille

Heures d’ouverture
Du lundi au vendredi : 9h00—18h00

À propos de ce site

Notre mission : vous informer sur vos partenaires.
Clients, fournisseurs, sous-traitants.